REFORME des COLLEGES

GREVE et MANIFESTATION 11 juin 2015
lundi 18 mai 2015

Le ministère n’a pas entendu le mécontentement des personnels lors de la manifestation du 19 mai 2015.
La parution, le 19 mai, du décret qui modifie l’organisation des enseignements en collège est une véritable provocation pour les personnels et dénote un mépris de la profession.

Le texte renforce l’autonomie des établissements. 20% de l’enveloppe horaire du collège va être réparti selon les priorités fixées par le chef d’établissement.

Le SUNDEP est favorable à des règles nationales qui fixent les horaires disciplinaires et les obligations pour les dédoublements.

Pour aider les jeunes en difficulté, le travail en groupes à effectif réduit doit être développé. Faute de moyens suffisants cette priorité ne pourra pas être mise en œuvre sur le terrain.

Dans l’académie de Créteil, de nombreux collèges sous contrat sont abusivement sous dotés. On trouve en moyenne 28 élèves par division et un taux d’encadrement moyen de 1,08 alors qu’un taux de 1,2 est nécessaire pour assurer correctement les enseignements.

La crédibilité du discours ministériel sur la réforme des collèges passe par le rétablissement du dialogue entre les autorités académiques et les représentants des personnels.

La manifestation du jeudi 11 juin à 13h30 part de la place Edmond Rostand (RER-B Luxembourg).

Un appel intersyndical invite à dire non à la réforme des collèges.

Les organisations syndicales SNES-FSU, SNEP-FSU SNALC-FGAF, SNFOLC, SNETAA-FO, CGT Educ’action et SUD Éducation font le constat du maintien d’une réforme du collège contestée par la majorité des enseignants et rejetée au CSE par des organisations syndicales représentant plus de 80 % des enseignants du second degré.

Elles continuent à demander le retrait de cette réforme fondée sur l’autonomie des établissements et la multiplication des hiérarchies intermédiaires sous l’autorité du chef d’établissement et la reprise de discussions sur de nouvelles bases pour la réussite de tous les élèves.

Sans répondre aux véritables besoins du collège, cette réforme ne ferait en outre, si elle était mise en œuvre en 2016, qu’engendrer davantage d’inégalités entre les élèves, aggraver les conditions de travail des personnels, mettre en concurrence personnels, disciplines et établissements.

Dans un contexte déjà largement dégradé pour tous les personnels, elles appellent à poursuivre les mobilisations en cours, débattre en AG des conditions de l’amélioration du collège, multiplier les formes d’action et se mettre massivement en grève le 19 mai.

Remarque du CréSEP SUNDEP. Cette réforme se fera sans moyens supplémentaires et l’organisation scolaire dépendra encore davantage des choix locaux dans le cadre du renforcement de l’autonomie des établissements. Dans le privé sous contrat, les chefs d’établissement pourront ainsi mettre en place leurs priorités sans que les personnels puissent invoquer les obligations réglementaires.

La manifestation du 19 mai 2015 part à 14h du RER Luxembourg pour un défilé en direction du ministère.